PRIMEURS


Témoignages


DES FEMMES ++ HEUREUSES



(Reçu le 12 avril 2015 )

Ma belle Aïcha,
Hier, lors du spectacle de fin d’année, j’ai vécu une renaissance.
Depuis 3 ans, je me remettais d’une agression qui m’avait laissé avec des symptômes du stress post-traumatique. J’ai fait tout ce qui était possible pour me permettre de continuer ma vie, mais je ne parvenais pas à regarder mon corps dans le miroir. Je le détestais …

La violence de l’agression m’a obligé à me dissocier de mon corps. Je n’étais plus dans mon corps. Pour pouvoir m’en approcher de nouveau, il a fallu que je nettoie sa mémoire. Ce que j’ai fait en thérapie intensive. Il me restait à remettre du mouvement dans ce corps qui était immobile depuis trop longtemps.
Quand je suis arrivée à l’académie et qu’au premier cours, tu as demandé, à chacune, la raison qui nous a amené à vouloir pratiquer le baladi, je me suis surprise moi-même à te répondre que je voulais me réapproprier mon corps après une agression. De le dire à haute voix, à des gens que je ne connaissais pas, m’a permis de consolider mon objectif.
À la première session, ce fut difficile pour moi de me regarder dans le miroir pendant une heure à faire bouger mon corps d’une manière insoupçonnée. J’arrivais chez moi souvent en pleurant. J’avais peur de découvrir ce corps que je détestais tant. Puis, peu à peu, la peur s’est estompée afin de laisser la place à la fascination.
À la deuxième session, le voile, j’ai découvert l’élégance, la beauté et la grâce. C’est un accessoire que j’adore! Je me sens féminine, sensuelle et …libre.
Avec ce cadeau mal emballé qui m’a été donné par la vie, j’ai choisi de grandir à travers cette épreuve. Ça m’a permis de faire la rencontre de personnes qui font une différence dans ma vie, dont toi… Aïcha. Tu es une femme passionnée, dévouée, sensible, patiente, généreuse, dynamique et ayant le sens de l’humour… Tu crois en moi plus que je crois en moi-même… mais ça s’améliore ;-)

Tu as une patience d’ange avec moi et je t’en remercie énormément. Oui, c’est un travail d’équipe, mais sans toi, le chemin menant à la rencontre de ma sensualité et de ma féminité aurait été beaucoup plus long. Je ne pouvais souhaiter une meilleure enseignante!
Hier, sur scène, je me suis sentie tellement belle, féminine, gracieuse et libre… Ma famille l’a sentie également, car ils étaient 4 qui pleuraient à la fin de la prestation. Leur présence était précieuse, car ils ont vu la transformation s’opérer en moi depuis quelques mois.
Hier… je me suis offert un cadeau joliment emballé et … j’y ai découvert une femme magnifique : Danielle!
Merci Aïcha…
Je t’embrasse… x x x …

- Danielle

(TÉMOIGNAGE DU GROUPE DES FEMMES RONDES reçu le 21 janvier 2010)

Aïcha,
Tu es magnifique; une danseuse exceptionnelle et une enseignante hors du commun!

Tu enseignes avec passion et tu es remplie d’une grande tendresse. Tu rayonnes et nous recevons ces rayons comme des cadeaux chaque semaine! Au début, nos mouvements sont plutôt maladroits mais tu nous apprends à les raffiner au fil des semaines. Le regard de fierté que tu nous renvoies est d’une valeur inestimable et nous donne envie de nous dépasser, de faire toujours mieux.

Tu nous as redonné la joie de bouger, même avec nos courbes. Cette joie a été mise en veilleuse beaucoup trop longtemps (dans mon cas!) Nous avons découvert une femme sensible, sincère, qui donne sans compter et qui aime sans juger.

Toujours souriante, tu y mets tout ton cœur, soir après soir, cours après cours. Pour toutes ces raisons, nous te disons un immense « MERCI » Nous sommes les « petites » nouvelles et c’est pour nous un honneur ainsi qu’un grand bonheur de te connaitre et de faire partie de tes élèves.

Nous sommes des femmes ++ et on t’aime aussi ++ Vraiment, on t’adore !

- Patricia

Témoignage reçu le 5 mai 2006

Parcelles de bonheur : J’étais belle sur scène le 22 avril dernier! Bon vendredi ensoleillé à tous… Hé oui, certains d’entre vous aurez l’impression que je radote encore. Le 22 avril, j’étais sur scène lors du spectacle de fin d’année de L’Académie de danse où j’apprends les rudiments du baladi depuis septembre 2004. Tout le spectacle a été filmé et hier j’ai eu ma copie du DVD. En arrivant à la maison je me suis empressée de brancher mon lecteur DVD acheté il y a un an, et je me suis admirée. Je suis très fière de ce que j’ai accompli.

À certaines occasions, le vidéaste me filmait en gros plan, et somme toute à des moments dont je suis très fière. J’en donne 4 mais il me semble qu’on me voit à d’autres moments, hier quand j’ai branché mon lecteur il était près de 22hres.

Je me suis regardée 2 fois en étant très incrédule devant ce que je voyais. J’avais encore de la difficulté à réaliser qu’il s’agit bien de moi qui était sur scène. Donc, les 4 moments où je suis en zoom sont :
- Lorsque nous roulons notre ventre;
- Lors d’un shimmy (vibrations du ventre);
- Lors d’un déplacement de côté où les épaules sont très sollicitées;
- Et lors d’un accent : Dans ce mouvement très «punché» le bassin va à gauche, à droite, en avant et en arrière.

Il serait facile de me trouver grosse ou laide, mais non, je réussis à me trouver belle. Et pourtant le jour du spectacle, mon pèse-personne affichait un très beau : 248 lbs. Réussir à se trouver belle à ce poids est en soit tout un exploit. Et j’étais en léotard, donc aucun tissu ample ne camoufle la rondeur des cuisses et la peau un peu molle du ventre.

Pourquoi suis-je fière de moi : parce que je sais tout le chemin accompli entre mon premier cours de danse orientale en septembre 2004 et le spectacle du 22 avril 2006. Il y a eu une certaine perte de poids, mais surtout j’ai appris à aimer le corps que j’ai. J’ai aussi appris à accepter que je n’aurais jamais le corps d’une Céline Dion ou d’une Claudia Schiffer. Sur scène j’étais dans la 1ère rangée, il était hors de question que je me cache dans le fond de la scène si je participais au spectacle. Je relevais le défi d’être sur scène et je me devais d’être en avant-plan. Je m’imposais cette condition parce que je sentais qu’il était temps que je sorte de mon cocon. Hé oui, la chenille, le cocon et finalement le papillon!
Quel beau papillon!

Le bonheur je l’ai vécu le 22 avril dernier, et je sens que je vais en savourer encore tous les bienfaits que cette expérience m’a donné.

Bonne journée!

- Kashmyrr

Bonjour ma pétillante Aïcha!

Je veux te redire que tu es une pédagogue extraordinaire. De plus, ton français est toujours impeccable!

C'est très gratifiant et valorisant d' être une de tes élèves. J'apprends beaucoup sur ton approche d'enseigner pour l'enseignement de mes élèves en cor. Ton dynamisme, de semaine en semaine, éclaire petit à petit tout mon intérieur de femme. Je t'en remercie beaucoup.

À très bientôt, Bye!

- Valérie Tremblay

Aujourd'hui, je prends ma plume pour exprimer ce que la danse orientale peut m'apporter.

J'ai tout d'abord choisi cette discipline car je recherchais une danse pour harmoniser mon corps et mon âme; ne faire qu'un avec soi-même.

Retrouver ce corps égaré par toutes les exigences de la société. Une danse qui pourrait me relaxer, me détendre tout en étant un bon exercice pour ma santé.

Et c'est comme cela que j'ai découvert Aïcha. Dès mes premiers contacts avec elle, j'ai tout de suite senti sa gentillesse, sa fougue, sa générosité d'elle-même, sa passion qui l'habite jusqu'au plus profond d'elle.

J'ai trouvé quelqu'un qui sait s'émouvoir, quelqu'un de vrai. Elle sait comment nous transmettre toute cette chaleur dans cette façon d'enseigner qui fait d'elle un professeur unique... à découvrir.

Ressentir jusque dans nos trippes toutes ces gammes d'émotions qui nous habitent est quelque chose de courant dans ses cours. Ne soyez pas étonnés(es)! Lorsque vous y goûtez, vous ne pouvez plus vous en passer!!!

En plus, avec cette superbe danse et Aïcha, un vent de magie s'est installé graduellement en moi. Je regagnais de plus en plus ma confiance en moi que j'avais égarée.

La confiance, la fierté, la réussite sont tous des états que j'ai redécouvert. Et cela continue d'évoluer aujourd'hui.

Avec notre soleil Aïcha, toutes ces petites flammes qui sont à l'intérieur de nous ressortent comme mille étoiles.

Merci Aïcha pour tout et merci d'être là.
- Mélissa Campagna XXX

Voir plus de témoignages...

(Reçu le 18 septembre 2016 )

Durant toute ma jeunesse, j'ai rêvé de danser, mais à cause d'un manque de confiance en moi, toutes les raisons étaient bonnes pour m'empêcher de réaliser ce rêve.

Je me disais que je ne serais pas assez bonne, que ça ne sert à rien de prendre un cours puisque je n'ai pas de partenaire, que c'est surtout les personnes âgées qui font de la danse sociale, etc.

Puis c'est finalement à l'âge de 36 ans que je me suis déniaisée, avec l'aide d'une amie.  Il était temps! 

Nous nous sommes inscrites à un cours de tango.  Malheureusement, ce cours n'a pas satisfait mon désir profond de danser. 

À part mon amie et moi, tous les participants du cours étaient en couple et la majorité étaient âgés.  Même si je n'ai rien contre eux, je n'avais pas vraiment envie de danser avec des vieux messieurs que je ne connais pas. 

Ce qui me dérangeait le plus c'est de ne pas pouvoir m'exprimer et me laisser aller, car en danse sociale c'est l'homme qui conduit.  Je n'aimais pas être contrôlée par mon partenaire et devoir le suivre même s'il fait les mauvais pas, puisque mon cerveau m'amenait à vouloir faire les bons pas par moi-même. 

Bref, ça ne marchait pas.  À cette époque, je croyais que la danse ne se faisait qu'à deux.  C'est alors que mon amie m'a parlé de l'Académie de danse orientale de Québec, que je ne connaissais pas.  Ça ne m'était jamais passé par l'esprit d'essayer ce type de danse.

Dès mon premier cours de danse orientale, je suis tombée en amour avec cette danse!  Je dansais seule et je pouvais m'exprimer librement!  Je me surprends même souvent à la maison à me mettre à danser soudainement.  Mes tâches ménagères sont tellement plus agréables maintenant!

Cette danse est tellement une belle célébration de la femme.  Il y a des femmes de tous les styles, couleurs, grandeurs et grosseurs, ainsi que de presque tous les âges!  Je crois que la plus jeune a 8 ans et ça va jusque dans la soixantaine!  Aucune d'entre elles n'a de corps parfait et pourtant elles sont toutes magnifiques lorsqu'elles dansent!

J'ai de plus en plus confiance en moi et je m'améliore sans cesse à travers la danse orientale. 

À la fin de chaque session, je prends mon courage à deux mains et je participe au spectacle, qui n'est pas obligatoire, car c'est très important pour moi de foncer et de surmonter mes peurs. 

Malgré que je souffre d'anxiété généralisée, d'un déficit de l'attention (TDAH) et de perfectionnisme, je réussis à faire devant public chaque numéro que j'ai appris. 
Une des choses qui m'aide beaucoup à retenir les routines, ce sont les trucs inusités et humoristiques que nous donne la professeure Aïcha.

Ce que j'apprécie également d'Aïcha c'est sa passion pour la danse orientale qui est contagieuse!  Non seulement elle nous enseigne la vraie technique de la danse orientale dans ses moindre détails, mais elle nous parle aussi de la culture qui entoure cette danse.  C'est fascinant!

Aujourd'hui je n'ai qu'un seul regret : de ne pas avoir commencé à danser avant!

Merci Aïcha de m'aider à grandir et à renforcer ma confiance en moi !

- Annik, 40 ans

(Reçu le 12 juin 2015 )

Amoureuse de la musique orientale depuis plus de 15 ans, j'ai débuté mes cours de danse orientale à l'académie en janvier dernier.  

J'y ai découvert non seulement une nouvelle passion mais également un excellent moyen de venir à bout de douleurs que j'éprouvais au niveau de mes épaules et ce, depuis quelques années. Ces douleurs limitaient mes activités en plus de me causer des problèmes d'insomnie. Malgré les conseils de mon médecin qui m'incitait à consulter un physiothérapeute, je me résignais petit à petit à ce qu'elles fassent partie de mon quotidien.

 Aujourd'hui, après seulement 5 mois à l'académie, ces douleurs ont presque complètement disparues!!!

 La danse orientale permet de redécouvrir notre corps par des mouvements et des étirements tout en douceur. En ce qui me concerne, ça a été magique!

 Merci Aïcha pour ta douceur, ta patience, ton sens de l'humour et ton accueil si chaleureux à chaque semaine. Tu es une pédagogue fantastique et tu as fait de ma fille Alexandra et moi.... des "accros" de la danse orientale. Merci encore!   

- Renée  xx


Je voulais simplement te dire à quel point je suis heureuse de faire du baladi. J'ai toujours été très timide, je ne m'ouvre pas facilement aux autres et ce, depuis une très fâcheuse expérience que j'ai vécue au début de mon adolescence. Je ne me regardais dans le mirroir que pour voir une fille moche et grosse. J'ai toujours aimé la musique et j'ai longtemps voulu faire de la danse, mais le regard des autres sur moi était insupportable donc j'ai abandonné l'idée pendant plusieurs années. Un jour, en regardant sur le net, je suis tombée sur ton site de danse orientale. J'ai lu les témoignages, toutes les personnes avaient fait un progrès dans leurs vies et je les enviais d'avoir eu le courage de le faire. Puis j'ai lu le récit de Kashmyrr, il m'a littéralement fait un choc! Une femme se trouvait belle malgré ses kilos en trop! J'ai discuté avec mon conjoint, il avait une petite inquiétude car il avait peur de me voir blessée à nouveau si je me présentais dans un cours avec des femmes plus sveltes que moi et que celles-ci se moquent de moi. Nous avons lu ensemble le témoignage de Kashmyrr et je lui ai montré ton site et il a vu dans mes yeux l'envie folle d'essayer. Je me souviens lorsque je t'ai téléphoné pour prendre des infos, ta voix était si calme, ça m'a enlevé un stress énorme de mes épaules.

Et la suite, j'ai été séduite dès le premier cours, la musique, les mouvements, l'histoire derrière cet art. Moi, qui ne portais jamais de jupes ou de shorts durant l'été pour ne pas montrer mes jambes rondes, moi qui ne supportais pas la compagnie des miroirs, je suis placée devant un gigantesque à toute les semaines et je ne le quitte pas des yeux. Moi qui ne portais rien qui aurait pu attirer l'attention sur moi ou une partie de mon corps, je me suis surprise à m'acheter un léotard de danse avec un filet sur le ventre pour les cours!!! J'ai fais mon costume de danse pour le spectacle de fin d'année, un 2 pièces qui montre le ventre et j'ai même invité des personnes de mon entourage pour venir me voir!!

Je suis fière de moi, des progrès que j'ai fait, et je sais que ce n'est qu'un début!! Mais je sais aussi que je vois bien que si le baladi apporte énormément de confiance en soi, il faut quand même à la base, une personne passionnée, compréhensive et dévouée à ses élèves pour transmettre une si belle énergie! Et c'est pour ça que je te remercie. Tu es cette personne extraordinaire qui fait du bien partout où elle passe. Je ne sais pas si je serai un jour capable de répondre à tous les critères nécessaires pour faire partie de ta troupe, Aïcha, mais une chose est sûre, je veux aller le plus loin possible dans cette direction; apprendre, découvrir, sentir encore et encore cette danse merveilleuse. Merci de m'avoir transmis cette passion et de me permettre enfin de voir celle que j'ai toujours été au fond de moi!!

- Manon

Bonjour
Je viens vous dire merci pour la merveilleuse soirée passée en votre compagnie samedi le 30 avril.J'ai trouvé la prestation de vos élèves très bien et très "chaleureuse". Félicitations au professeur passionné et à l'équipe si dévouée qui l'entoure.Il me fera toujours plaisir d'aller vous voir et vibrer avec vous.....

- Odette Bergeron

Au départ, pourquoi ai-je choisi un cours de danse orientale?

Je voulais faire une activité qui me permettrait d'obtenir un bien-être intérieur, me mettre en forme physiquement et acquérir de la souplesse; être en harmonie avec moi-même, avoir un corps en santé, maintenir un équilibre.

Je voulais faire une activité pour moi, aller au delà de ce que je fais comme passe-temps. Je suis une femme
réservée, je voulais faire une activité où je pourrais exprimer mes émotions,qui représentait un certain défi.

Ce que la danse orientale m'a apporté?

Je suis beaucoup plus en harmonie avec moi-même, c'est libérateur pour l'esprit. C'est bon pour mon âme et mon corps. Je commence à être plus expressive. Meilleure forme physique, plus de souplesse, moins de "petits bobos". Je me sens plus féminine.

De plus, être un ange* me donne le sentiment d'aider les autres et j'aime beaucoup donner de moi-même.

Merci Aïcha pour m'avoir choisie afin de faire partie de ton équipe, tu m'as fait beaucoup de bien.

Je t'embrasse,
- Nancy Penny xx.

*Nancy a fait partie de l'équipe de monitrices d'Aïcha qu'on appelle les anges car elles sont vêtues de blanc.

Mardi soir, le 9 septembre... Les eaux ont crevé vers 10h10 pm... Évidemment, c'est le genre de truc qui arrive toujours lorsqu'on est confortablement couchée au lit... Les contractions ont débuté vers 10h45.

Je réveille Yanick, le futur papa, vers 1h00 am par mes respirations profondes. Les contractions sont régulières, aux 5 minutes, et vers 2h30 am, Yanick a appelé Andrée, la sage-femme qui m'avait suivie tout au long de ma grossesse. Elle nous dit de nous rendre à la maison de naissance... Lentement mais sûrement, pendant que je me concentre sur ma respiration, nous nous rendons à la maison de naissance Mimosa.

Dès notre arrivée, je choisis d'accoucher dans la chambre jaune... Nous nous y installons et Andrée me fait un examen. Je suis dilatée a 7, presqu'à 8. Elle me propose de prendre un bon bain, qui a pour effet de me détendre et de finir la dilatation car, environ une demi-heure après mon arrivée, vers 4h30, je suis complètement dilatée, prête à pousser. Je m'accroupis sur le banc de naissance, Yanick derrière moi. J'effectue une seule poussée et la tête de bébé sort... une dernière poussée pour les épaules et je peux enfin prendre mon bébé pour le poser sur mon ventre à 5h54 du matin. Quelques instant plus tard, je découvre que c'est une fille... DEMOISELLE MARIANNE !!!

Ça a été une naissance exemplaire, tout à fait au-dessus de nos attentes et tout ce qu'il y a de plus naturel ... en tout , avec la poussée, 7 heures de travail dont à peine deux à la maison de naissance... Selon Andrée et sa collègue, Gertrude, LE BALADI A FAIT TOUTE LA DIFFERENCE... JE LE CROIS ! CA ET AÏCHA! J'AI PENSEE À AÏCHA LORSQUE JE BALANÇAIS MES HANCHES EN FAISANT LA FIGURE HUIT HORIZONTALE ET LORSQUE J'ETAIS DANS LE BAIN, LES ONDULATION ET RENVERSÉS ABDOMINALES M'ONT AIDÉE À SOULAGER LES CONTRACTIONS. AÏCHA, MERCI, VRAIMENT...

Maintenant, l'allaitement va bien, j'ai ma montée laiteuse depuis hier, deux jours après la naissance mais j'ai confiance que tout va se stabiliser sous peu... ;-)

Marianne pesait 5 lbs 13 a la naissance... mercredi le 10 septembre a 5h54 ! Une petite plume... avec dix jours d'avance...

Voici deux photos de la petite Marianne... Si tu en veux d'autres, fais-moi signe, j'en ai plusieurs et j'ai même un petit vidéo après la naissance.

J'ai hâte de te voir et de te présenter ma fille... ;-)

Merci beaucoup encore…
- Yanick, Katherine et Marianne xxx

Depuis longtemps, j'avais envie de suivre des cours de danse orientale (baladi), mais je ne savais pas à quel endroit en suivre. Un jour, une personne me dit qu'elle débute ses cours sous peu. Je m'empresse de lui demander le nom et le numéro de téléphone et je commence ma première session. Cela fait déjà 2 ans. J'adore cela!

Le baladi est pour moi une thérapie. Lorsque j'ai débuté, je vivais des choses difficiles avec mon ex-conjoint. Six mois après le début des cours, je me suis séparée. Encore là, je vivais des choses assez pénibles. Lorsque je me rendais à mes cours et que je commençais à danser, je faisais le vide et j'arrivais à être bien dans mon corps et dans ma tête. La gentillesse d'Aïcha et sa compréhension aidaient beaucoup. Je ne le cache pas, avec tout ce que je subissais (pression) de mon ex-conjoint, j'ai fait une dépression. Ce qui ma permis de tenir le coup, ce sont mes cours de danse et Aïcha. Cette discipline m'a permis de garder les pieds sur terre, de m'apprécier et de reprendre confiance en moi. Les deux heures/semaine ainsi que les pratiques à la maison me permettent d'oublier mes problèmes.

Aïcha, je te remercie pour tous tes encouragements, ton oreille attentive et la confiance en moi retrouvée. Tu es une personne extraordinaire, généreuse, dotée d'un grand coeur. Je le dis souvent, à mes amis(es), la danse baladi m'a permis de me libérer l'esprit et de croire à nouveau que je pouvais apprécier mon corps comme il est, de me sentir FEMME à mes yeux et pour les yeux de mon extraordinaire nouveau conjoint, Mario.

Pour terminer, le baladi a été pour moi comme une renaissance. Cette danse rend hommage au corps de la femme peu importe son style. De plus, dans les cours, personne ne juge personne.

Y goûter c'est l'adopter!!!! Encore MERCI AÏCHA!!! Tu es une excellente professeur!!!

- MANON XXX

NOUS AVONS EU LE BONHEUR D'ADMIRER AÏCHA LORS D'UNE SUPERBE REPRÉSENTATION, LE 20 DÉCEMBRE 2003 À L'OCCASION DE NOTRE MARIAGE. SON SOURIRE EXTRAORDINAIRE ET SA GRÂCE NOUS ONT ÉBLOUIS. NOUS ÉTIONS PRESQU'AU MAROC....... MERCI AÏCHA,

- ISABELLE ET ADIL.


Partager :
Tous droits réservés © Académie de dance orientale de Québec – 2010 - 2017
Réalisation : Prodige Média

La danse orientale

X
Origines et avenues
Vertus thérapeutiques
Philosophie

Professeur

X
Aïcha
Pédagogie
En toute franchise
CV d'Aïcha
L'équipe

Spectacles

X
Offre de spectacle