Pas besoin de révision!!!

J’AI ÉTÉ ABSENTE…

J’ai une petite manie…

Quand je donne un cours de groupe, par exemple, que nous en sommes à la huitième semaine, qu’arrive dans le cours des dames qui ont été absentes pendant  les deux derniers, j’adore en profiter pour effectuer une petite révision de la chorégraphie jusque là où nous sommes rendues.

Je remarque aussi que certaines de mes élèves sont alors exaspérées.

En aparté, elles m’avisent qu’elles n’ont pas besoin de cela et qu’elles veulent avancer.  Que ces dames les retardent et qu’elles n’ont pas à être punies parce que d’autres ne sont pas venues à tous les cours!

ET LE MIRACLE SURGIT !

Pourtant, quand je les regarde exécuter leur chorégraphie, je remarque de nombreuses erreurs ou d’abondants mauvais plis.

Je fais la sourde oreille à ces jérémiades et je reprends leur danse en donnant des précisions à chacun des blocs d’enchaînements.  Je force les filles à recommencer, encore et encore.

Et là, le miracle survient…  Les retardataires ont rattrapé le groupe et les autres dansent avec une plus grande assurance, sans se tromper.

Oui, je suis rigoureuse mais c’est pour le bien de chacune de mes élèves.  Elles doivent apprendre à me faire confiance.

Heureusement, quand elles arrivent au spectacle de fin d’année et qu’elles se sentent prêtes, c’est à ce moment, qu’elles réalisent que j’avais raison de ne pas les ménager et que j’avais aussi raison de faire la sourde oreille à leur demande d’aller plus vite.

À quoi bon aller plus vite si on n’est pas capable d’exécuter les pas et les enchaînements à la perfection?

Refaisons la chorégraphie encore et encore jusqu’au moment où tout s’enchaîne avec naturel et là, nous serons prêtes à apprendre la suite, puis la finale.   Bonne journée!  Aïcha 🙂

RESPECT: l’une des valeurs de l’Académie

Chaque élève, se présentant à l’Académie, arrive avec son passé, sa propre histoire.  Elle a droit à notre entière considération.

Il est important pour nous de traiter cette personne avec respect et de tout faire en notre pouvoir pour l’aider à réaliser ses aspirations.

Nous mettrons les bouchées doubles à trouver LA formule d’apprentissage la plus cohérente pour aider cette personne dans la pratique des diverses avenues de la danse orientale.

En tout temps, elle pourra compter sur notre estime et nos égards car pour nous, il y a toujours une solution à un problème donné.  Ensemble, nous trouverons une issue afin de guider cette personne vers la réussite ou, à tout le moins, l’atteinte de son but ultime.

Rappelez-vous, tant que nous n’avons pas chaussé les souliers de l’autre, nous ne pouvons juger.

En cette nouvelle année qui débute, misons toutes sur le RESPECT et le monde ne s’en portera que mieux.  Aïcha 🙂

C’est pas d’ma faute ! C’est celle du prof…

S’AMÉLIORER PAR LE BIAIS DE COURS PRIVÉS…

Prendre des cours privés veut dire qu’on doit être capable de se regarder en face, d’accepter la critique constructive et de répéter les mêmes mouvements, encore et encore, en essayant de ne pas se décourager.

Un jour, j’ai eu à aider une de mes filles à s’améliorer.  Elle désirait participer à des compétitions et, bien sûr, voulait gagner une médaille.  Dans un premier temps, je me suis appliquée à cerner son propre style afin de ne pas créer un clone de moi-même.

Nous avons travaillé très fort mais elle a fini par danser en gardant les bras très souples et en adoptant un déplacement très félin.  Elle dansait enfin avec énormément de sensualité.

CRÉER UNE CHORÉGRAPHIE N’EST PAS TOUT.

Ensuite, j’ai créé une chorégraphie sur un morceau de musique et je l’ai fait pratiquer sans relâche durant les cours. Sauf que…

En entrant dans le cours, elle débutait toujours ainsi : « Bonjour Aïcha!  Excuse-moi mais je n’ai pas eu le temps de pratiquer ma choré cette semaine! Je suis désolée… »

Comme invariablement, elle me répétait la même excuse, j’ai fini par avoir peur pour la qualité de son travail car la danse demande de la pratique.  Sachant cela, j’ai créé une chorégraphie simple et facile en faisant attention à ne pas enchaîner des mouvements qui auraient demandé de faire et de refaire les pas et ce, jour après jour.

CONSTERNATION DURANT LES COMPÉTITIONS…

Durant les compétitions, les juges émettaient leurs commentaires qu’ils consignaient par écrit, sur une fiche, ensuite remise à la participante.

Or, sur sa fiche, l’un des juges écrivit : « Morceau très simple… Tu gagnerais à payer un chorégraphe pour te monter un numéro… »

Lorsqu’elle revint me voir, elle avait le regard chargé de reproches.  Elle a annulé tous ses cours, je ne l’ai plus jamais revue en privé.

ELLE M’EN VOULAIT POUR  SON MANQUE DE RIGUEUR…

J’ai su, bien des mois plus tard, qu’elle m’en voulait parce que je ne lui avais pas bâti une chorégraphie plus difficile et haute en couleurs.  Elle rejetait la faute de son échec sur son professeur…

Avant de juger un professeur, rappelez-vous que le maître ne fait pas ce qu’il veut avec ses étudiants, il fait ce qu’il PEUT.

Si l’élève n’applique pas les conseils et qu’il n’en fait qu’à sa tête, il est possible que les résultats soient moindres que ceux qu’il espérait et cela ne sera pas la faute du prof!

RÉSOLUTION DU NOUVEL AN

En cette nouvelle année qui débute, prenez la décision d’observer plus de rigueur afin d’atteindre vos buts.  Bonne semaine !  Aïcha qui vous aime J