Danser avec son âme…

Je ne ressens rien quand tu danses !

Je dois vous faire une confession, j’ai, un jour, malmené une de mes élèves… non pas physiquement mais en ne la lâchant pas d’une semelle et en l’empêchant de se complaire dans un rôle de victime.

Nous préparions un solo et elle pratiquait.  Elle connaissait parfaitement sa chorégraphie mais je la regardais danser et je ne ressentais rien.

Cela devait faire au moins trois fois qu’elle refaisait sa routine et rien ne changeait.

Je voyais bien qu’elle s’attendait à ce que je lui dise : « Bravo! Félicitations, c’est parfait! Aucune faute!… »

Et c’était vrai, c’était sans aucune erreur mais… d’une platitude extrême.

Je lui ai demandé de recommencer…  Elle s’est remise en position et a débuté sa chorégraphie pour la énième fois.  Après seulement quelques secondes, je l’ai sommée d’arrêter en disant froidement : « Recommence… »

Surprise, elle m’a regardée mais s’est remise en position de départ.  La musique a repris.  Elle a commencé…  « Stop! Recommence! »

J’ai dû lui répéter cela une bonne dizaine de fois.

Je voyais l’incompréhension dans ses yeux.  Sans dire mot, elle se replaçait et partait…

Danser avec son âme !

Puis, à la douzième ou treizième fois, je l’ai vue redresser la tête, respirer plusieurs coups, se concentrer et débuter sa danse avec une émotion dans le visage que je ne lui avais jamais vue.

Elle s’est rendue à la toute fin de sa routine et a pris quelques instants pour sortir de son état, avant de me regarder.  Moi, j’avais les larmes aux yeux, tellement sa danse m’avait bouleversée…

À ce moment, j’ai souri et j’ai murmuré : « That’s it! ».  Enfin, elle venait de danser avec son âme.  Cela en a pris du temps mais combien j’étais heureuse du résultat.

Quand elle a présenté son numéro, elle a tout simplement été extraordinaire et, si heureuse…

Quand on danse, il faut arriver à oublier tout ce qui nous entoure.  Il faut rester concentrée et se brancher sur la musique.  Alors, et seulement à ce moment, on danse en harmonie avec ce morceau.

Bonne pratique et…  abandonnez-vous!  Aïcha qui vous aime! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *