SAMIA GAMAL (1924-1994)

NAISSANCE D’UNE SECONDE ÉTOILE

La seconde jeune femme que Badia Bassabni a prise sous son aile était Zainah Ibrahim Mahfuz. Badia l’installe dans sa troupe dont la première danseuse est Tahia Carioca.

Zainah vient d’une famille très pauvre qui adore la danse.

Comparée à Tahia, Zainah possède un style très différent.

Contrairement à Tahia, qui pouvait danser dans un très petit espace, Zainah se met à remplir la scène en virevoltant et en exécutant des sauts maîtrisés.  Elle contribue à créer un style de danse improvisée plus libre.

Elle fut la première danseuse orientale à danser sur scène avec des chaussures à talons hauts et à utiliser le voile.

CHOIX DU PRÉNOM DE SCÈNE

Badia change le prénom de Zainah en celui de SAMIA GAMAL.

Durant l’année où débutent ses prestations sur scène, le roi Farouk proclame Samia Gamal « Danseuse Nationale d’Égypte ».

Le style de Tahia Carioca et de Samia Gamal est si différent, qu’elles deviennent d’excellentes amies, ne se sentant point menacées par l’autre.

Dans sa vie, Samia dansera dans plus de 40 films.

Elle décède le 21 décembre 1994 à l’âge de 70 ans.

 

Je continuerai l’histoire de la danse orientale au fil des prochains mois. Aïcha 🙂

LA MAGIE DE LA VISUALISATION

DÉSAVANTAGE

Je devais participer à une compétition de danse orientale.  Lors de cette soirée, des musiciens jouaient un morceau de musique, attribué par tirage au sort, aux participantes.

Comme j’étais dans l’impossibilité absolue de me présenter puisque je travaillais, ma professeure s’est donc rendue, pour me remplacer lors de la pige.  La place qui me fut finalement attribuée, dans la compétition, était l’avant-dernière.

De plus, tous les compétiteurs bénéficiaient de l’enregistrement du morceau de musique et d’une pratique ayant lieu la veille du jour J.  Là encore, je me suis retrouvée totalement désavantagée par rapport aux autres puisque je ne pouvais m’y rendre et, par conséquent, pratiquer un peu au son de leurs instruments.

VISUALISER… ou LA MISE EN PLACE DU TRUC

Je me suis dit : « Faisons de la visualisation… Ce sera mon entraînement à moi.»

Tous les soirs, avant de m’endormir, je répétais inlassablement le morceau dans ma tête.

Je visualisais la danse du ventre que je ferais.  Je me voyais nerveuse et tendue, avant d’entrer en piste.

Puis, je me mettais à respirer profondément et j’imaginais qu’en posant le pied droit au sol, toute cette tension disparaissait d’un coup.

Et je me suis appliquée à faire cela, infailliblement, tous les soirs.  Dans le jour, dès que j’en avais l’occasion, je pratiquais également en écoutant la cassette de la musique que l’on m’avait remise.

Le soir des compétitions de baladi est arrivé.  Nerveuse et tendue, je me suis mise à respirer lentement et profondément et… cela a fonctionné.

LE TRUC FONCTIONNE  !

Dès que j’ai posé mon pied droit sur le sol et tel que je l’avais imaginé, la nervosité, la tension, la timidité sont tombées d’un seul coup.  Je me suis avancée comme une reine, les épaules bien droites, la tête haute, souriante et j’ai dansé.

De toute ma vie, ce fut la première fois où j’ai dansé en m’amusant totalement.

Après ma prestation, des gens sont venus me voir et m’ont dit, mot pour mot : « Félicitations! C’est une reine que nous avons admiré. »

Tout cela pour vous dire que même si le monde entier semble s’être ligué contre vous, il y a toujours un moyen de s’en sortir.  Visualisez la solution!

Bonne journée! Aïcha 🙂

L’ARGENT N’EST PAS TOUT !

POUR FAIRE DE L’ARGENT ! …

Quand j’ai,  un jour, demandé à une élève, inscrite dans l’un de mes cours de danse du ventre,  pourquoi je lui dirais qu’elle a du potentiel et du talent, si cela n’était pas vrai, elle m’a répondu : « Pour faire de l’argent!!! ».

J’ai ouvert de grands yeux surpris.  J’étais estomaquée… 

Oui, bien sûr, j’ai ouvert l’Académie de Danse Orientale de Québec dans le but d’en vivre.  Oui, j’ai besoin des sous que me rapportent les cours de danse baladi pour gagner ma vie, payer la location du local, les assurances, le téléphone, la publicité, etc…

Mais jamais, au grand jamais, je ne dirais à une élève sans potentiel,  qu’elle a du talent, juste dans l’espoir qu’elle prenne des cours privés, par exemple !

LA MEILLEURE RÉPUTATION QUI SOIT…

Car derrière l’argent, il y a la réputation.  J’ai mis des années à monter cette renommée et je la veux excellente!  Je ne peux me permettre de la perdre pour des sous.  Il n’y a pas que l’argent dans la vie…

Je sais que l’anecdote suivante va paraître abracadabrante mais, dans ma jeunesse, deux hommes extrêmement fortunés m’ont approchée afin de faire de moi leur compagne et j’ai refusé car je ne les aimais pas, tout simplement.

Pour moi, rien au monde ne justifie une action dans le seul but de faire de l’argent.

Si une élève me demande mon avis, je vais le lui donner d’une façon authentique et sincère.

 

 

Vous pouvez compter sur moi pour vous dire la vérité.  Bisous, Aïcha 🙂

LA TECHNIQUE ? POURQUOI ?

JE VEUX JUSTE AVOIR DU FUN !

Je commence toujours un cours de danse orientale en expliquant à mes élèves débutantes qu’au moment où je mettrai plus d’emphase sur la technique,  je ne veux surtout pas qu’elles me répondent :

« Oui, mais moi, je viens juste  pour avoir du fun! »  OK! Alors pourquoi payer pour mal apprendre ?

Cela ne veut pas dire que nous n’ayons aucun plaisir dans mes cours de baladi.  Au contraire, mes élèves me trouvent très drôle avec mes exemples loufoques, faits exprès pour qu’elles s’en souviennent.

L’IMPORTANCE DE LA RIGUEUR

La technique est stimulante artistiquement.

La pratique favorise la force, la souplesse, la musicalité et  la dynamique chez le danseur.

La manière de procéder vous empêche de vous blesser en faisant un faux mouvement.

La technique vous habitue à la rigueur dont vous aurez besoin si jamais vous décidez de pousser plus loin dans la danse du ventre.

Placée devant un énorme problème de la vie, il m’est souvent arrivé de me dire: « Tu as été capable d’arriver à exécuter un shimmy tout en exécutant une rotation du torse? Bien là, tu vas être capable de passer au-travers cette nouvelle épreuve.»

Et cela fonctionne !

UNE BONNE TECHNIQUE ET DU PLAISIR !

Pour moi, il est tout aussi important d’avoir du plaisir dans mes cours que d’acquérir un bon procédé.

Vous payez pour un cours ? Aussi bien payer pour apprendre comme il faut et ce, dès le début!

Excellente journée à vous tous et toutes !  Aïcha 🙂