Baladi, voile et malaise

LE LANCER DU VOILE !

Gamila, Nagwa et moi étions allées voir un spectacle de danse baladi organisée par une consoeur.

Par conséquent, les numéros défilaient les uns après les autres, les danseuses étaient bonnes et nous nous amusions énormément.

FIGÉE LÀ…

Arrive une jeune femme, marchant lentement vers le centre de la scène.  Elle s’installe et la musique commence.

Ensuite, son  voile, bien caché derrière sa jupe, est lancé vers l’avant. De plus, la danseuse lui imprime la forme d’un cœur en le soulevant vers le haut.

QUE DU VOILE

Soudain, elle le catapulte vers la droite dans un bel arrondi.

Les figures ne cessent de s’enchaîner les unes aux autres.

Mais, l’artiste le décoche ensuite sur sa gauche, fait un tour sur elle-même en s’enveloppant dedans,   le déroule, le lance et le relance…

MALAISE…

Au début du numéro de danse orientale, Gamila et moi trouvons que la danseuse présente quelque chose de nouveau. D’autre part, nous remarquons que ses pieds ne dansent pas vraiment.

Premièrement, cela fait certainement deux minutes au moins que le voile se promène de gauche à droite. Puis, d’en bas vers le haut et de l’avant vers l’arrière.  De même, cela ne semble pas vouloir s’arrêter.

VERDICT DU MAÎTRE

Étonnées, nous nous regardons. Ensuite, Gamila me souffle dans l’oreille : «Que les filles lâchent donc leur voile pis qu’elles dansent enfin! » et je comprends enfin d’où vient  mon malaise. 

JUSTIFIER SON AVIS

C’est-à-dire que la jeune femme ne dansait pas.  Le plus important est que nous assistions tout bonnement à un numéro de lancer du voile.

LE NUMÉRO EN VAUT-IL LA PEINE ?

En conséquence, quand nous dansons le baladi en spectacle, nous pouvons nous aider d’un accessoire. Mais attention ! Si ça n’est que lui qu’on voit et que nos pieds bougent à peine, demandons-nous si ce numéro vaut la peine d’être présenté. 

DANSER, C’EST BOUGER NOTRE CORPS

En effet, nous ne devrions pas nous contenter de faire bouger un objet. Nous devons nous déplacer avec lui. Surtout, nous servir de lui.

LA DANSE FAIT LA PRESTATION

Dans le même esprit, ne perdons pas de vue que nous dansons, que nous évoluons sur une scène ou une piste et que l’accessoire utilisé complète notre numéro mais ne le fait pas en entier.

Bonne journée!  Aïcha 🙂