DEUX SEINS QUI S’ÉCHAPPENT EN SHOW !

LE TOUT  NOUVEAU COSTUME…

Un jour, le professeur de danse orientale de mon professeur, c’est-à-dire un maître de danse reconnu, Gamila Asfour, se présente à ses admirateurs.

Ensuite, elle étrenne un tout nouveau costume éclatant de pierres et de paillettes.

TELLEMENT BELLE

Par conséquent, complètement éblouis, les gens la regardent évoluer sur la piste de danse. De même, ils suivent sa silhouette gracieuse qui tourne et virevolte.

Par exemple, sa beauté et sa grâce sont telles que même les gens travaillant aux cuisines ont cessé leurs tâches.

En outre, ils sont debout, bouche bée, dans la salle avec le torchon à la main.

UNE REINE

Le plus important, c’est que tous les clients du restaurant  ont les yeux fixés sur cette reine  dont le jeu des mains fascine.

SOUS LE JOUG

En attendant, Gamila multiplie les accents, les chaînés et les arrêts typiques du baladi.

Et, en conséquence, elle tient sous sa coupe tous ses  courtisans. Pourtant !

PAF !!!

Pendant ses mouvements, l’attache du soutien-gorge s’est affaiblie.

En d’autres termes, il  cède brusquement et deux seins narquois s’échappent de leurs forteresses.

LA DÉESSE NOUS QUITTE

Le plus important, c’est qu’un dixième de seconde plus tard, la déesse du baladi s’enfuit, cachant de ses mains, sa poitrine insolente, sous le regard surpris de ses adorateurs médusés.

En plus, on constate avec tristesse que le spectacle est terminé ! On ne reverra pas Gamila ce soir.

LA MORALE DE CETTE HISTOIRE

En conclusion, lorsque vous projetez un  spectacle, ne portez pas un soutien-gorge s’attachant sur le devant!

Passez une superbe journée!  Aïcha 🙂