Le plus beau mouvement du baladi

LE SHIMMY 

Le shimmy (ou les shimmies) est un mouvement réputé chez les adeptes du baladi.

Celui-ci évoque des tremblements de la chair autour des hanches et du ventre.

Surtout que le public adore ce mouvement et, ma foi, j’avoue qu’il a de quoi subjuguer les spectateurs.

GAMILA

Je prenais mes cours avec Nagwa, grande dame de la danse orientale à Montréal et, de temps en temps, j’allais la rejoindre là où elle-même continuait sa formation avec la très grande Gamila.

GROS GROUPE

Un soir donc, je me présente et je réalise que nous sommes un assez bon groupe. 

En outre, la leçon a lieu dans une salle de loisirs et il doit y avoir au moins quatre ou cinq rangées d’élèves.

FORMATION DE GAMILA ASFOUR

Gamila débute la formation en abordant les échauffements.

Par conséquent, sans la quitter des yeux, nous exécutons les mouvements qu’elle fait devant nous.  Et, cela dure une bonne dizaine de minutes.

CHALEUR BIENFAITRICE

Je sens la chaleur bienfaisante envahir toutes les parties de mon corps.

Puis Gamila se redresse et exige un shimmy de notre part.

D’autre part, nous nous exécutons sur une musique endiablée.

Mais, à ma grande stupeur, elle déambule entre les rangs, tel un commandant passant son armée en revue.

OUI, MON COMMANDANT !

De temps en temps, elle distribue de petites tapes et des « Allez! Allez! ».

Mais, tout en tentant d’exécuter  le shimmy avec aisance, je regarde autour de moi.

À LA SUEUR DE SON FRONT

De même, presque toutes les femmes ont le visage crispé par l’effort.

Et, elles suent à grosses gouttes.  En outre, je peine à respirer car je suis tendue comme la corde d’un arc.

DERRIÈRE MOI…

Gamila arrive juste derrière moi.  En conséquence, mes yeux s’agrandissent d’effroi.

Surtout, je ne veux pas la décevoir.  De même, je redouble d’efforts. « Allez! Allez !».

En attendant, c’est épuisant!  Pourtant, elle continue son inspection.

Mais, les minutes s’écoulent lentement, lentement…

UNE ÉTERNITÉ

Cela fait maintenant au moins vingt minutes que nous faisons notre shimmy.

Cependant, Gamila circule toujours parmi nous, sourde à nos commentaires.  « Allez! Allez !» crie-t-elle.

Et soudain… la délivrance.  C’est-à-dire que notre shimmy se fait maintenant aller allègrement.  Après cela , nous sourions, étonnées mais heureuses.

LE RÉSULTAT

Gamila n’attendait que ça. En d’autres termes, elle désirait que notre fatigue soit telle que nous soyons incapables de repousser nos cuisses vers l’arrière et de les bloquer, défaut retrouvé chez toutes les débutantes.

SHIMMY FACILE, FACILE

Un shimmy n’est pas énergivore.

En d’autres mots, il faut simplement rester détendue et garder le poids à l’avant des pieds, au lieu de reculer sur les talons.

De plus, les genoux doivent produire un mouvement de va et vient régulier.

TOUT ARRÊTER ET REPRENDRE

Dès que ça « bloque », cessez tout et recommencez.

De plus, poussez jusqu’à trente minutes, juste pour voir.

Par exemple, essayez-le, avec un bon verre de vin, pendant que votre conjoint prépare le souper du samedi.  Surtout, vous pourriez être surprise du résultat!

Bonne journée! Aïcha 🙂