L’INFIRMIÈRE QUI VOULAIT DANSER…

Dans mes cours de baladi, parmi mes élèves, se trouve une jeune femme pour laquelle j’éprouve beaucoup d’admiration.

Elle travaille comme infirmière, une semaine sur deux ce qui ne rend pas facile la prise de cours de danse puisqu’elle est absente à toutes les deux semaines.

Elle n’a pourtant jamais lâché : s’organisant avec d’autres élèves en danse orientale pour pratiquer l’enchaînement dont elle avait manqué l’enseignement.

Avec l’avènement de Facebook, j’ai pu créer des groupes secrets dans lesquels j’insérais le vidéo de la semaine.  Cela lui permettait ainsi de voir ce qui avait été démontré pendant son absence et de pratiquer.

Elle a réussi à faire partie de chacun des spectacles et je l’ai vu s’améliorer malgré son « handicap ».

Comme quoi, quand on veut, on peut !

Prenez, vous aussi, votre résolution. Bonne et Heureuse Année 2019 et bonne semaine à tous!  Aïcha J